Le glossaire maisons de retraite et Ehpad : C
rechercher Maisons de retraite, Ehpad

Dossiers d'information
- Le glossaire : c -

 

CANCAVACaisse Autonome Nationale de Compensation de l’Assurance Vieillesse des Artisans

CANTOUCentre d’Activités Naturelles Tirées d’Occupations Utiles. C’est une petite unité de la maison de retraite qui prend en charge des personnes âgées présentant des symptômes de démence ou de la maladie d’Alzheimer.

CCASCentre Communal d’Action Sociale. La Commune assure la moitié de son budget et le reste dépend du Conseil Général.

CharteEdit éthique sur les comportements à adopter face aux personnes âgées.
droit des résidents
Prenez connaissance des droits des résidents

CICASCentre d’Information et de Coordination de l’Action Sociale des régimes de retraite. C’est un organisme toujours financé par des caisses de retraite complémentaire.

CLICCentre Local d’Information et de Coordination Gérontologique. Vous y obtiendrez des informations sur les centres d’hébergement pour personnes âgées, et sur les questions liées au grand âge. Vous trouverez les coordonnées par département dans les adresses utiles de ce site.

CODERPAComité Départemental des Retraités et Personnes Agées. Le CODERPA, est une instance consultative dont la vocation consiste à associer les retraités et les personnes âgées à l'élaboration et à l'application des politiques qui les concernent.

Quatre missions principales sont dévolues au CODERPA : le CODERPA établit chaque année un rapport sur la mise en œuvre des actions de toute nature intéressant les retraités et personnes âgées du département pendant l'année écoulée. Le Comité a également une mission de réflexion globale en matière gérontologique. Enfin il diffuse l'information au niveau départemental et facilite la conclusion de conventions locales.

Ce même organisme existe au niveau régional : C.O.R.E.R.P.A. (Coordination Régionale des Retraités et Personnes Agées), et au niveau national : C.N.R.P.A. (Comité National des Retraités et Personnes Agées).

Confusion mentaleSymptôme fréquent chez les personnes âgées qui traduit une souffrance cérébrale pouvant émaner d’une maladie grave ou d’un choc psychologique. La confusion peut être confondue avec une démence ou une maladie psychiatrique.

Conseil de vie socialeIl associe les usagers, les familles et le personnel à tout ce qui concerne le fonctionnement d’un établissement.
ehpad
Prenez connaissance des droits des résidents

Consultation mémoireElle a pour objectif d’évaluer précisément la sévérité des troubles de la mémoire, mais aussi ceux du langage, des mouvements, de l’orientation dans le temps et l’espace.

Contrat de séjourAussi appelé document individuel de prise en charge, il doit être signé avant toute entrée dans un établissement pour personnes âgées.
drtois des résidents
Prenez connaissance des droits des résidents

Convention tripartiteAccord entre un EHPAD, le Département et la Caisse d’Assurance Maladie dont dépend l’établissement.

CPAMCaisse Primaire d’Assurance Maladie

CPAMCaisse Régionale d’Assurance Maladie

CuratelleL’article 508 du Code Civil prévoit que « lorsqu’un majeur, pour l’une des causes prévues à l’article 490, sans être hors d’état d’agir lui-même, a besoin d’être conseillé ou contrôlé dans les actes de la vie civile, il peut être placé sous un régime de curatelle ».

La curatelle est un régime intermédiaire entre la sauvegarde de justice et la tutelle.

La mise sous curatelle peut intervenir à la suite d’une sauvegarde de justice ou dans le cas ou le majeur porte attente à son patrimoine et ne remplit pas ses obligations familiales.

Elle peut être demandée par la personne âgée elle-même si elle se rend compte qu’elle a besoin de cette mesure de protection ou sa famille en saisissant le Juge des Tutelles (au Tribunal d’Instance du lieu de résidence de la personne concernée).

La curatelle peut être simple : la personne protégée peut utiliser son chéquier, sa retraite mais ne prend aucune décision concernant son patrimoine (vente, donation…) ou renforcée : le curateur nommé par le Juge des Tutelles gère à la place de la personne protégée.

Selon l’évolution de l’état de la personne, on peut décider la cessation de la curatelle ou la mise en place d’une mesure de protection plus importante : la tutelle.

Publicité