Emplois en maisons de retraite
rechercher une offre Offres d'emploi en Ehpad

Travailler en Ehpad


Aide soignante en EHPAD     Animateur maison de retraite

Les professionnels des établissements pour personnes âgées occupent une place centrale dans notre société confrontée au vieillissement de la population et à l’accroissement de la dépendance. Ils souffrent pourtant du manque de valorisation et d’attractivité de leurs métiers.

En France on dénombre 752 000 places en hébergement pour personnes âgées (tous hébergements confondus) fin 2015 dont 80 % en EHPAD et, selon une étude de la Drees, ces établissements emploient plus de 500 000 personnes, chiffre en progression de 11% par rapport à 2011.

Compte tenu de l’augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes : l’INSEE prévoit qu’elles seront 1, 55 millions d’ici 2030 et 2,3 millions d’ici 2060, on considère que 300 000 emplois nouveaux seront à pourvoir d’ici 2030 .

Or, selon Pôle Emploi 49 % des établissements privés et 38 % des établissements publics ont déjà aujourd’hui des difficultés à recruter . 63 % des établissements confrontés à des difficultés de recrutement fonctionnent avec au moins un poste non pourvu depuis 6 mois .

Les difficultés concernent principalement les postes d’aides-soignants (9% des EHPAD ont des postes non pourvus) , les medecins coordonnateurs (10 % des EHPAD concernés) . Le recrutement des infirmiers semble moins problématique aujourd’hui.

Pour répondre à ces difficultés le gouvernement a lancé une large consultation, menée par Dominique Libault afin de soulager les EHPAD :

Les réponses du gouvernement suite au rapport Libault :

Parmi les 10 propositions clés de son rapport on trouve comme étant la 1ère priorité : « Un plan national pour les métiers du grand âge permettant notamment d’agir à la fois sur une hausse des effectifs, une transformation des modes de management, la prévention des risques professionnels, la montée en compétences à travers une politique de formation ambitieuse, le développement de perspectives de carrière en faveur de l’attractivité des métiers du grand âge et d’une meilleure structuration de la filière »

Et « Une hausse de 25 % du taux d’encadrement en Ehpad d’ici 2024 par rapport à 2015, soit 80 000 postes supplémentaires auprès des personnes âgées, pour une dépense supplémentaire de 1,2 milliards d’euros »

Espérons que ces propositions seront suivies d’effets rapidement comme Madame Buzin s’y est engagée le 28 mars 2019 : « Il y a un axe particulier sur lequel je veux commencer à avancer dès maintenant : c’est l’attractivité des métiers du grand âge. Je veux que nous soyons très vite en capacité de mettre en œuvre les principales recommandations du rapport de Dominique Libault. »

Cette revalorisation des métiers en EHPAD est indispensable car il y a par ailleurs de grandes satisfactions à travailler auprès des personnes âgées pour le personnel soignant qui est très responsabilisé et autonome.

C'est un travail d'équipe, d'accompagnement des familles et de la personne âgée, où le relationnel et la manière d'appréhender les soins, avec des méthodes nouvelles ( techniques de soins non médicamenteuses) modifie considérablement le rapport soignant/soigné.

Par ailleurs il existe de véritables opportunités de carrière au sein des EHPAD, pour le personnel qui peut évoluer vers des postes de Direction en bénéficiant de formations adéquates.





Travailler dans un groupe d'EHPAD :

  • KorianChez Korian nous sommes dans la recherche constante de solutions innovantes pour répondre aux enjeux de demain auxquels le secteur du grand âge doit faire face. Nos collaborateurs travaillent pour ....

    Cliquez ici pour lire la suite

  •  
  • ArpavieRassemblés autour de valeurs communes, les collaborateurs d’ARPAVIE sont fiers d’appartenir à un réseau d’équipes compétentes pour qui le respect, la tolérance, l’écoute, la reconnaissance et le soutien font sens.

    Cliquez ici pour lire la suite

  •  





ils recrutent